"Fáilte go dtí Baile Átha Cliath"*
*Bienvenue à Dublin (en irlandais)

Après 5 jours passés à sillonner la côte ouest de l’Irlande, il est temps de rejoindre Dublin, la capitale et plus grande ville de l’île. Ici, pas question de conduire dans ce capharnaüm où les bus règnent en maîtres et où les parkings affichent des prix exorbitants. Dublin est suffisamment compacte pour envisager de la visiter à pied et c’est de toute façon le meilleur moyen de s’imprégner de l’atmosphère de la ville.

 

QUELQUES INFOS SUR DUBLIN

La ville compte un peu plus de 500 000 habitants et le Grand Dublin environ 1 800 000. Elle est située sur la côte est de la République d’Irlande, à l’embouchure de la Liffey. La Liffey est le fleuve indissociable de la capitale irlandaise puisqu’il traverse la ville d’est en ouest et la divise en deux. Les quartiers situés au nord du fleuve sont réputés plus pauvres et plus populaires tandis que ceux situés au sud sont davantages touristiques et chics.

Dublin est une ville jeune qui connaît un essor économique fulgurant depuis quelques années. Les grandes entreprises américaines du net ont d’ailleurs choisi d’y implanter leur siège européen, à l’image de Google, Amazon, Facebook, Twitter, Yahoo ou encore Groupon.

 

 

☆ LES INCONTOURNABLES ☆

À VOIR / À FAIRE À DUBLIN 

 

Quartier Temple Bar

Le mythique Temple Bar agit comme un aimant et attire à lui seul des milliers de fêtards venus de toute l’Europe pour goûter à son ambiance survoltée… et à ses fameuses Guinness ! Ce quartier, qui avait autrefois mauvaise réputation, est devenu le lieu le plus branché de la capitale, paradis des pubs irlandais, des musiciens, des artistes de rue et de la fête à toute heure du jour et de la nuit. Incontournable si vous vous rendez à Dublin, ne serait-ce que pour siroter une bonne bière en écoutant du rock ou de la musique traditionnelle irlandaise.

dublin-temple-bar-street

dublin-the-temple-bar

 

Ha’penny Bridge.

Un très célèbre pont de Dublin dont le nom provient de la taxe d’un demi penny dont il fallait s’acquitter pour le traverser. Aujourd’hui cette taxe n’existe plus et environ 30 000 piétons empruntent la passerelle chaque jour.

dublin-hapenny-bridge

 

 

Grafton Street

Grafton Street est une rue commerçante très fréquentée et très animée, lieu de théâtre de nombreux artistes de rue. Grafton Street n’est pas qu’une simple rue au cœur du quartier Géorgien, sa popularité en fait un quartier à part entière.

 

St Stephen’s Green park.

Au cœur de Dublin, St Stephen’s Green est un parc qui s’étend sur 9 hectares. Très apprécié des dublinois et des touristes, le parc permet de se reposer et de profiter d’un cadre magnifique loin de l’agitation et du tumulte de Grafton Street, pourtant toute proche.

dublin-st-stephens-green

dublin-st-stephens-green-map

 

 

St Stephen’s Green Shopping Centre.

Ce centre commercial possède une architecture particulière mêlant le métal et le verre avec beaucoup de réussite ce qui lui donne un charme fou. On se croirait sous la structure d’une ancienne gare surtout avec cette énorme horloge qui surplombe la galerie.

 dublin-stephen-green-shopping-centre

 

 

O’Connell Street

O’Connell Street, l’équivalent de nos Champs Elysées est une large avenue du centre-ville de Dublin. Cette artère commerciale bordée de boutiques, d’hôtels, de fast-food et de cinémas n’est pas vraiment attirante mais elle se repère de très loin puisque c’est ici que trône le Spire.

 

The Spire.

Impossible de louper le Spire, cette « aiguille » de 121 mètres qui semble vouloir percer le ciel au dessus de Dublin. Cette colonne en acier, conçue par l’architecte Ian Ritchie et érigée en 2003, est devenue le symbole de la capitale. Elle possède son lot de surnoms parmi lesquels « The erection at the intersection » (pas besoin de traduction) ou encore « The stiletto in the ghetto » (l’aiguille dans le ghetto) pour rappeler le passé junkie de la ville. En tout cas, The Spire est bien pratique car elle sert de point de repère lorsque l’on visite Dublin.

dublin-the-spire

 

 

Quartier Géorgien

Le sublime quartier Géorgien est certainement le plus beau et le plus chic de Dublin. Situé au sud de la Liffey, ce quartier abrite des musées, des parcs et d’excellents restaurants.

 

Trinity College.

Considérée comme l’une des meilleurs universités d’Europe, Trinity College est à l’Irlande ce que Cambridge et Oxford sont au Royaume-Uni : un établissement prestigieux à la notoriété internationale ! Cette véritable institution accueille des milliers de visiteurs venus admirer sa cour principale dans laquelle se dresse le campanile ainsi que des superbes bâtiments de style Victorien. Mais le clou du spectacle est la Old Library qui compte en son sein le célèbre Book of Kells, un manuscrit médiéval, considéré comme un trésor historique. Seul l’accès à la Old Library est payant : 8€.

 dublin-trinity-college

dublin-trinity-college-library

 

 

Merrion Square et les portes géorgiennes.

Merrion Square est un petit parc très agréable entouré de belles bâtisses géorgiennes aux portes colorées.

dublin-quartier-georgien

dublin-traditional-georgian-doorways

dublin-georgian-quarter

dublin-merrion-square-park

 

 

Quartier Smithfield

Smithfield est situé au nord de la Liffey, entre O’Connel Street à l’est et Phoenix Park à l’ouest. C’est un quartier populaire et animé qui a la réputation de compter d’excellents restaurants. On y trouve également le grand marché de fruits, de légumes et de fleurs, le « Dublin City Fruit Vegetable and Flower Market », réputé pour la qualité de ses produits. Smithfield est un véritable melting pot multiculturel.

dublin-northern-quarter

 

 

Old Jameson Distillery.

Une visite incontournable pour tout amateur de whiskey irlandais qui vous permettra de connaître les différentes étapes de production de cet alcool. L’entrée coûte 14€.

dublin-jameson-distillery

 

 

Quartier Docklands

Les Docklands s’étendent le long de la rivière Liffey qui traverse Dublin de part et d’autre. Ce sont les anciens quartiers portuaires de la ville reconvertis en quartier des affaires. C’est ici que les grands groupes internationaux (Google, Amazon, Facebook…) ont implanté leur siège européen. L’architecture moderne de ce quartier contraste nettement avec les autres quartiers de la capitale.

dublin-docklands

 

 

The Custom House.

The Custom House trône fièrement sur la rive nord de la Liffey. Construit au 18e siècle, cet imposant bâtiment abrite le ministère de l’environnement et le ministère du patrimoine.

dublin-the-custom-house

 

 

Famine Memorial.

Le long de la Liffey vous pourrez observer l’œuvre de l’artiste irlandais Rowan Gillespie, inauguré en 1997. Les statues représentent des personnes aux corps décharnés, en hommage aux victimes de la Grande Famine, qui a ravagée l’Irlande de 1845 à 1849. Ce symbole fort de la capitale témoignage de l’un des épisodes les plus tragiques de l’histoire irlandaise. Le Mildiou, un champignon parasite, a infesté l’île anéantissant les cultures locales de pomme de terre, nourriture de base des paysans irlandais.

dublin-the-famine-statues

 

 

Quartier The Liberties

Ce quartier correspond à l’ancien secteur ouvrier de Dublin qui a su conserver son caractère populaire et authentique. C’est le quartier de la célèbre Guinness Storehouse et des cathédrales.

 

Guinness Storehouse.

Par manque de temps nous n’avons pas pu visiter cet entrepôt de 7 étages dédié à la célèbre bière locale mais nous l’inscrivons sur la liste des visites à faire lors d’un prochain séjour à Dublin. L’entrée coûte environ 18€ mais la Guinness étant élevée au rang d’institution en Irlande, il serait vraiment dommage de se priver de cette visite.

 

Saint Patrick’s Cathedral.

Cette imposante cathédrale gothique du 12e siècle est dédiée, comme son nom l’indique, à Saint-Patrick, le patron de l’Irlande. L’entrée est payante (4.50€), dommage pour un lieu de culte censé être ouvert à tous. L’extérieur de la cathédrale est joli mais l’ensemble reste assez austère.

dublin-st-patrick-cathedral

 

Christ Church Cathedral.

A un jet de pierre de la Saint Patrick’s Cathedral se trouve l’autre grande église de la ville, Christ Church Cathedral, fondée vers 1028. Il s’agit d’une ancienne église anglicane qui ravira les amateurs d’architecture et d’histoire. L’entrée est payante (environ 6.50€) mais l’intérieur est vraiment superbe.

dublin-christ-church-cathedral

 

 

Quartier KilmainHam

Au sud de la rivière Liffey, KilmainHam abrite la célèbre prison du même nom ainsi que le Musée des Arts Modernes.

 

La Kilmainham Gaol.

Kilmainham Gaol est une ancienne prison terrifiante, un lieu à vous glacer le sang tant les conditions de détentions y étaient effroyables. Entre ses murs, Kilmainham Gaol retenait prisonniers des hommes, des femmes et des enfants mais aussi de nombreux prisonniers politiques. Véritable symbole national, la prison de Kilmainham est le témoin de la lutte pour l’indépendance de l’Irlande. C’est un lieu chargé d’histoire et de souffrance. Dommage que les explications ne soient pas disponibles en français.

 

Irish Museum of Modern Art (IMMA).

Le Musée Irlandais d’Art Moderne se situe dans l’ancien Royal Hospital de Kilmainham, un superbe bâtiment s’inspirant de l’hôtel des Invalides de Paris, construit en 1680 et 1684. L’IMMA abrite la plus importante collection d’œuvres d’art contemporaines de toute l’Irlande. L’entrée est gratuite.

 

Dublin et le Street Art

La capitale irlandaise regorge de fresques et de graffitis. Dublin est une ville où la culture urbaine prend tout son sens et il n’y a rien de mieux pour découvrir l’âme d’une ville que d’admirer les messages sur ses murs.

dublin-temple-bar-art

dublin-street-art-temple-bar

dublin-street-art-culture

 

Dublin est une capitale jeune et festive. Si elle n’est pas forcément une belle ville au sens propre du terme, Dublin est une ville qui se vit. La musique coule dans ses veines, le Street Art habille ses murs, la Guinness réunit ses habitants dans ses pubs. Dublin nous a fait penser à un subtil mélange entre Londres et Amsterdam. Londres pour certains aspects de son architecture et Amsterdam pour son ambiance décontractée et festive. Au final, c’est une ville que l’on apprend à aimer, dont on ne tombe pas tout de suite amoureux mais dont l’esprit et l’ambiance parviennent à vous rendre accroc.

 

dublin-talbot-street

dublin-truck-in-street

 

 

A TABLE ! 🍴🍻

 

Parce qu’une ville se découvre aussi dans l’assiette… Dublin nous a réservé de belles surprises ! Voici quelques adresses que nous avons particulièrement aimé :

  • The Quays Irish Restaurant. En plein cœur du célèbre quartier Temple Bar, The Quays vous promet une ambiance de folie et tient toutes ses promesses. Le pub occupe le Rez de chaussée tandis la partie restaurant se situe à l’étage. La cuisine est bonne et l’ambiance est exceptionnelle.

 

  • The Church Bar. Ce pub s’est installé dans une ancienne église où trône encore fièrement l’orgue au dessus des têtes qui se remplissent de Guinness. C’est ultra-bruyant et sympa à faire une fois, juste pour le concept.

 

  • Eddie Rockets. Parce qu’il est impossible de ne pas goûter aux meilleurs burgers de Dublin ! Eddie Rockets est une chaîne de fast-food irlandaise et présente uniquement en Irlande. Ce sont les meilleurs burgers que j’ai eu l’occasion de manger, dans un cadre typiquement « Amérique des années 50 ».

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s