Une semaine à Minorque

 

L’Archipel des Baléares comporte trois îles principales : Majorque, Minorque et Ibiza. Connaissant déjà Majorque, la plus grande île et Ibiza, la plus festive, nous partons découvrir Minorque en juin 2016.

 

QUELQUES INFOS SUR MINORQUE 

Minorque (Menorca en espagnol) est la deuxième île des Baléares par la taille. 700 km² pour 90 000 habitants, elle est de loin l’île la plus préservée de l’archipel, loin du tourisme de masse de ses sœurs Majorque et Ibiza. Minorque est une île discrète et paisible, une oasis naturelle au cœur de la Méditerranée. Depuis 1993, l’île a été déclarée « Réserve mondiale de la biosphère » par l’UNESCO. Ses 216 kilomètres de côtes parsemées de plus de 70 plages et criques encore vierges font le bonheur des touristes qui viennent profiter du charme authentique de l’île et de cette sensation d’être seul au monde.

Minorque-île-archipel-Baléares

 

☆ LES INCONTOURNABLES ☆ 

À VOIR / À FAIRE À MINORQUE 

 

LES VILLES ET VILLAGES 

Mahón (Maó).

La capitale compte environ 30 000 habitants. Située à l’est de l’île, Mahón possède le plus grand port naturel de la Méditerranée, une enclave de plus de 5 km de long. Les rues de la vieille-ville abritent de nombreuses demeures bourgeoises et bâtiments historiques dont l’architecture garde des traces de l’occupation britannique. Mahón est une ville animée et agréable. C’est aussi la principale place commerçante de l’île.

Mao Mahon Menorca Minorque Baleares Balears

Mahon Mao Minorque Menorca Baleares Balears

Mahon Mao Menorca Minorque Baleares Balears.jpg

 

Ciutadella 

C’est la plus belle ville de l’île !

L’ancienne capitale se situe à l’extrémité ouest de Minorque, à environ 50 km de Mahón. Elle aussi compte environ 30 000 habitants. Mahón et Ciutadella regroupent donc à elles seules les 2/3 des minorquins et ils surnomment d’ailleurs leur île, non sans humour, « ce bout de terre entre Mahón et Ciutadella ».

Se promener dans le dédale des ruelles autour de la magnifique cathédrale est un vrai plaisir. La ville possède en effet un patrimoine culturel et historique exceptionnel avec ses palais et ses églises. Vous êtes littéralement envoûtés par sa beauté avec ses monuments majestueux et son atmosphère exotique. Il faut s’asseoir à la terrasse d’un café sur une petite place du centre historique et déguster une Pomada, boisson typique de l’île. Ici il fait bon vivre et prendre son temps.

La cathédrale de Santa María, construite au 14e siècle sur les ruines d’une ancienne mosquée, est une parfaite représentation du style gothique catalan.

Ciutadella-port-Minorque-cathédrale-ville

Ciutadella-port-Minorque-cathédrale-ville

Ciutadella-Minorque-cathédrale-ville

 

Fornells 

Sur la côte nord de Minorque, Fornells est un paisible village de pêcheurs. Son église, d’une blancheur immaculée, est superbe. C’est l’endroit rêvé pour la pratique des sports nautiques, et notamment de la voile. Ce petit village pittoresque est réputé pour son plat typique, la caldereta de llagosta, un ragoût de homard.

Au bout de la rade, la Tour de Fornells, construite au 18e siècle pour protéger l’entrée du port, permet de profiter d’une superbe vue sur toute la baie.

Fornells-village-pêcheurs

Fornells-village-pêcheurs-nord

 

Alaior 

La troisième plus grande ville de l’île compte un peu moins de 10 000 habitants. C’est la capitale du fromage de Minorque, qui bénéficie d’une AOC. Beaucoup moins touristique car située dans les terres, Alaior est pourtant une ville très charmante. Sa cathédrale, Santa Eulalia, domine la vieille ville historique et ses jolies ruelles très calmes, presque désertes.

Alaior-ville-Minorque-ruelle-fromage

 

Es Mercadal.

Au centre de l’île, Es Mercadal est une petite ville tranquille, peu touristique, aux ruelles charmantes. Elle est située sur les pentes du Monte Toro, le point culminant de Minorque, avec ses 358 mètres.

Minorque-Monte-Toro-Es Mercadal

 

 Ferreries.

Non loin de Ciutadella, Ferreries est un important centre industriel pour la fabrication de chaussures et de bijoux. La ville est d’ailleurs connue internationalement pour ses sandales artisanales, les avarques. Situé à 141 mètres au dessus du niveau de la mer, c’est le village « haut-perché » de l’île. Ferreries possède en son centre une très belle église, Sant Bartomeu, datant du 14e siècle.

Ferreries-Minorque-église

 

Es Grau.

Es Grau est un tout petit village de pêcheur ainsi qu’une plage au cœur du Parc Naturel de S’Albufera des Grau, au nord-est de l’île.

Es Grau-Minorque-île-village-pêcheur

 

LES PLAGES ET CRIQUES 

Minorque possède un nombre impressionnant de plages et de criques sauvages. Le littoral est très varié et offre un réel contraste entre les plages du nord de l’île, sauvages et désertes, à l’accès relativement difficile et les plages du sud, aux eaux turquoises et cristallines et dont l’accès est beaucoup plus aisé. Voici nos préférées.

 

LES PLAGES DU NORD :

Cala Pregonda 

Il faut d’abord emprunter un chemin caillouteux en voiture puis marcher jusqu’à la plage de Binimel.la. La Cala Pregonda se situe à environ 20 minutes de marche de Binimel mais le jeu en vaut largement la chandelle puisque l’arrivée sur cette plage est un moment magique !

Cala-Pregonda-Minorque-Binimel

 

Cavalleria.

Une jolie plage au sable couleur cuivré et des falaises sombres donnent beaucoup de charme à l’endroit. Cavalleria est tout de même assez fréquentée car son accès est relativement simple pour une plage de la côte nord.

Cavalleria-Minorque-plage-côte-nord-falaises-sable

 

Cala Pilar 

Une plage grandiose ! Cala Pilar se mérite et il faut marcher environ 45 minutes avant de pouvoir profiter de sa beauté sauvage. Cette plage isolée et quasi déserte est un véritable coup de cœur. La terre et les rochers rouges contrastent avec la mer bleue turquoise. Souvent balayée par les vents, la mer y est parfois démontée et d’importantes vagues viennent se fracasser sur ses récifs.

Cala Pilar-Minorque-plage-côte-nord-mer

 

LES PLAGES DU SUD :

Cala Macarella.

Une belle plage du sud de l’île, typiquement méditerranéenne. Accessible en 10 minutes de marche si vous optez pour le parking payant, sinon en 30 minutes. La plage est relativement grande mais très fréquentée.

Cala-Macarella-plage-Minorque-sud

 

Cala Macarelleta 

C’est un peu la petite sœur de la Cala Macarella. La Macarelleta est une superbe plage isolée, vierge et incroyablement belle. Il vous faudra marcher 20 minutes à compter de la Macarella pour fouler son sable blanc et vous prélasser sur cette plage paradisiaque.

Cala-Macarelleta-plage-sud-Minorque-Macarella

 

Cala Mitjana.

Un chemin agréable permet d’accéder à cette jolie plage en 30 minutes. Réputée pour être l’une des plus belles plages de Minorque, Cala Mitjana attire beaucoup de monde.

Cala-Mitjana-Mitjaneta-plage-sud-sable

 

Cala Mitjaneta.

Tout comme la Macarelleta par rapport à la Macarella, la Cala Mitjaneta n’est autre que la petite sœur de la grande Mitjana. Beaucoup plus petite mais encore plus belle et plus enchâssée dans les rochers, la Mitjaneta est moins sujette au vent et ses eaux sont encore plus calmes. En revanche, de par sa taille, les places sont comptées et il faudra arriver tôt pour faire partie des heureux chanceux.

Cala-Mitjaneta-Mitjana-plage-sud-sable

 

LES PHARES DE MINORQUE

Minorque possède sept phares dispersés sur son littoral et certains méritent le détour car ils offrent une vue imprenable sur des paysages magnifiques. Ne comptez pas monter en haut des phares, ils ne sont pas accessibles, mais cela ne gâche en rien le voyage. Voici les quatre principaux.

 

Phare de Cavalleria 

C’est le grand phare du nord. Situé au Cap de Cavalleria, la pointe la plus au nord de l’île, il est posé sur une falaise de 100 mètres de haut. Le phare a été érigé en 1857 suite aux nombreuses épaves dans la zone causées par les fortes tempêtes. Il est accessible depuis une petite route qui traverse de somptueux paysages rocailleux balayés par les vents.

Cap-Cavalleria-phare-nord-route-panorama

 

Phare de Favàritx 

Au bout d’une petite route et au terme d’un voyage dans un décor lunaire absolument fantastique, se dresse le phare de Favàritx. Edifié en 1922, il se situe sur une zone fortement balayée par la tramontane, dans un environnement minéral et rocheux. Venir tôt le matin pour profiter du panorama exceptionnel du lieu et avoir la sensation d’être seul au monde, au bout du monde.

Favàritx-Minorque-phare-décor-lunaire

 

Phare de Punta Nati.

Moins impressionnant que les deux précédents mais néanmoins très agréable, le phare de Punta Nati délimite la pointe nord-ouest de l’île. Construit en 1912 pour éviter les naufrages sur cette zone de l’île, le phare se situe sur une côte inhospitalière dans un paysage aride et désertique. La route qui y mène n’est pas très large et est entourée des fameux murets de pierre qui servent à « casser » l’effet de la tramontane.

Punta-Nati-Minorque-phare-nord-côte-route

 

Phare de Cap d’Artrutx.

Facilement accessible en voiture et doté d’un parking au pied du phare, Artrutx est moins sauvage, moins spectaculaire. Il propose néanmoins une superbe vue sur les côtes de Majorque et un café-restaurant permet de profiter de l’un des plus beaux couchers de soleil de l’île.

Artrutx-phare-Minorque-île-sud

 

Parc Naturel de S’Albufera Des Grau.

Au nord-est de l’île se trouve le parc naturel, à l’embouchure de torrents où se forment marais et lagunes. Cette zone humide, classée réserve de la biosphère par l’UNESCO depuis 1993, est un véritable paradis écologique, offrant une grande bio-diversité et un écosystème propice à une multitude d’espèces animales, notamment les oiseaux qui se comptent par milliers.

S'Albufera des Grau-tortue-parc-naturel-Minorque

 

Le Camí de Cavalls.

Le Camí de Cavalls (chemin des chevaux en catalan) est un sentier qui fait le tour de Minorque sur une longueur de 186 km. A l’origine il servait à relier les tours de guet et les forteresses présentent le long de la côte et ainsi assurer la défense de l’île. Aujourd’hui, le Camí de Cavalls est un chemin de randonnée bien balisé qui permet de profiter de la beauté de Minorque en longeant ses côtes magnifiques.

Camí de Cavalls-sentier-Minorque-randonnée-côte

 

Monte Toro.

Le sommet de Minorque culmine à 358 mètres. C’est peu, en comparaison de la voisine Majorque, dont le plus haut sommet atteint 1445 mètres d’altitude. Pourtant, sa situation au centre de l’île permet de jouir d’une très belle vue et par temps clair on aperçoit la Méditerranée à 360°. On a comme l’impression d’être sur un « caillou » posé en plein cœur de la Grande Bleue. Le Sanctuaire de la Vierge de Monte Toro (patronne de Minorque), construit en 1670, vous attend au sommet.

Minorque-Monte-Toro-sanctuaire-vierge

 

Cova d’En Xoroi.

Un lieu spectaculaire creusé dans la roche, qui fait office de bar lounge le jour et de discothèque la nuit. Cette grotte, nichée dans une falaise de la côte sud, est un spot unique en son genre. Il faut y aller pour siroter un cocktail sur fond de musique Chill Out devant un magnifique coucher de soleil. Le tarif d’entrée peut sembler élevé (entre 8.5€ et 15€ en fonction de l’heure, avec une boisson) mais l’endroit est tellement exclusif qu’il faut impérativement découvrir cette caverne légendaire.

Cova d'en Xoroi-Minorque-Cala en Porter-bar-lounge-chill out

 

Minorque est une île fantastique, un trésor posé sur la Méditerranée. L’île est de loin la plus préservée de l’archipel des Baléares, grâce notamment à son statut de réserve de la biosphère depuis 1993. Ici pas de tourisme de masse et d’immenses complexes hôteliers mais des paysages d’une beauté inouïe et des plages presque désertes, surtout sur la côte nord. Minorque est calme, paisible et relaxante. Espérons que les minorquins et les autorités espagnoles poursuivent le travail engagé pour qu’elle conserve son côté sauvage et naturel et qu’elle ne cède jamais aux sirènes des usines à touristes.

Advertisements

6 Comments

    1. Merci ça fait plaisir, oui Minorque est un trésor peu connu et vraiment préservé.
      Oui j’ai découvert Majorque en 2005 et j’avais beaucoup aimé, je compte bien y retourner en hors saison pour profiter pleinement de l’île.

      J'aime

  1. Bonjour Nico, merci beaucoup pour cet article sur Minorque! Nous partons samedi pour 5 jours, de quoi pouvoir faire une première visite et peut-être y revenir! Ton article donne en tout cas de bonnes idées de choses à voir et à visiter! Connaissant très bien sa voisine Mallorque, je la trouve attirante sans savoir encore pourquoi! Tes photos sont déjà une première réponse! Merci, Lois

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Lois, merci pour ton commentaire et bon séjour à Minorque ! L’île est magnifique et comme les distances sont courtes on peut voir pas mal de choses facilement. Bon voyage 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s